La France au Honduras Ambassade de France à Tegucigalpa
fontsizeup fontsizedown

 français    Español  
Accueil » Venir au Honduras » S’installer / Vivre au Honduras

Santé

Les hôpitaux publics offrent une qualité de soins aléatoire. En dehors des grandes villes, la couverture médicale est aléatoire. Les étrangers doivent payer d’avance leurs frais médicaux, les régimes d’assurance français ne sont pas reconnus en l’absence de convention bilatérale de sécurité sociale.

Les cliniques privées sont de qualité acceptable et le personnel dirigeant généralement formé à l’étranger. La présence de maladies nosocomiales est observée.

Paludisme : le pays est classé en zone 1. Les régions d’Olancho (est) et de Choluteca (sud) sont les plus touchées. Le traitement habituel est la chloroquine (sous réserve d’un avis médical).

Dengue : Risque élevé en saison humide. L’utilisation de répulsifs cutanés et de moustiquaires doit rester la règle. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête), mais l’utilisation d’aspirine n’est pas adaptée (paracétamol uniquement) ; il est prudent de consulter un médecin en cas de doutes car une forme rare mais maligne, la dengue hémorragique (mortelle dans certains cas) est présente. Selon les prévisions des autorités sanitaires locales, les cas de dengue en 2006 semblent en légère augmentation par rapport à 2005.

L’hépatite A : sévit également sur l’ensemble du pays. Si le risque reste faible pour les touristes, il convient de s’abstenir de boire l’eau du robinet et de laver soigneusement les fruits et légumes avant de les consommer.

Sida : Pays à très haut risque (quatrième le plus infecté sur le continent). En cas de suspicion d’exposition au virus, les traitements anti-retroviraux d’urgence sont difficiles à trouver. Contacter l’ambassade ou son médecin.

Consulter le médecin traitant avant le départ et contracter impérativement une assurance de rapatriement sanitaire, compte tenu du coût élevé de la journée d’hospitalisation en soins d’urgence (550 euros).

Numéros utiles

Hôpitaux à Tegucigalpa  :

- Honduras Medical Center : Colonia Las Minitas - Tel : 216.15.00
- Hôpital Viera : Centro de Tegucigalpa - Tel : 237.31.56 à 60

Médecin parlant Français :
- Docteur Antonio Idiaquez (pédiatre) - Tel : 237.31.60 ou 99.90.24.17
- Docteur Philippe Villeda (chirurgien orthopédique) - Tel : 99.69.62.47
- Docteur Edinora Cherenfant (radiologue) -Tel : 33.90.27.67
- Docteur Marco Tulio Medina (neurologue) - Tel : 239.49.54

En province  :

San Pedro Sula :
- Hospital Del Valle : Blvd Del Norte, Colonia Bogran - Tel : 551.84.33
- Centro Medico Sanpedrano : Blvd Del Sur, Col. Altamira - Tel : 556.74.01 Médecin parlant Français : Dr Rigoberto Diaz (neurochrirugien) - Tel : 558.07.16 - 566.22.25 - 99.91.76.91

La Ceiba :
- Hospital Euro-Honduras : Primera Calle, av Atlantida - Tel : 443.02.44

Iles de la Baie : Un hôpital uniquement sur l’île de Roatan (Tel : 445.12.27), il existe aussi un caisson de décompression pour les accidents de plongée.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter le site du Comité d’Informations Médicales (CIMED) qui vous renseignera sur l’état sanitaire de ce pays, ou le site de l’institut Pasteur de Paris.


publié le 3 février 2009

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS